Outils accessoires

Trois petits outils pour faciliter le maniement multimédia de la langue japonaise : deux sites et un plugin pour Mozilla Firefox.

1. Kwic on web http://www.languagecraft.jp/kwic/

Site internet qui a comme principale utilité d’afficher un certain nombre d’occurrences de mots ou de morceaux de phrases en japonais correspondants à votre recherche.

Intérêt : si vous n’êtes pas sûr de la manière dont on utilise une expression, de ce qui doit la précéder ou la suivre, dans quelle type de phrase on la trouve le plus souvent, ou si vous désirez simplement vérifier que votre expression est bien usuellement correcte.

Mode d’emploi : il suffit d’entrer une adresse mail (pourquoi pas la votre?), puis de cliquer sur le bouton juste en dessous pour pouvoir utiliser l’outil.

2. Yomoyomo http://yomoyomo.jp/

Site qui vous propose d’afficher les lectures en hiragana de kanji ou de textes.

Intérêt : connaître rapidement les lectures d’un mot, ou même de tous les kanji d’un texte.

Mode d’emploi : choisissez « text » dans « target » et copier/coller votre mot ou texte dans l’espace réservé à cet effet. Puis cliquez sur « Process ». Malheureusement, l’option qui propose la transcription des pages web est plus que bancale.

3. Rikaichan http://rikaichan.mozdev.org/

Plugin pour le navigateur web Firefox, qui permet d’afficher les lectures des kanji et leur signification en mettant le mot en surbrillance. Fonctionne uniquement dans le navigateur.

Intérêt : Rapide et efficace lorsqu’on surf sur les sites japonais. Il donne non seulement la lecture mais aussi la signification (dictionnaire disponible pour le français!).

Mode d’emploi : installer le plugin puis le dictionnaire japonais-français. Une fois le navigateur ouvert, il suffit de le lancer la première fois en mettant un mot en surbrillance puis bouton droit de la souris > Rikaichan. Ensuite il suffit de passer avec la souris sur les mots pour afficher leur lecture/sens.

Laurent RAUBER

Enseigne le français au Japon. Intérêts : la France et le Japon chez Mori Arimasa ; la SF et Abe Kôbô ; les jeux-vidéo.

More Posts